Auteur présent / Didier MICHON

DU BARCARÈS AUX ARDENNES

Correspondance entre un engagé volontaire et sa fiancée durant la « drôle de guerre »
(juillet 1939-décembre 1940

Cette correspondance n’est pas seulement l’échange amoureux d’un couple naissant, Robert et Arlette, mais aussi un témoignage de leur vie durant cette période que l’on a appelé la « drôle de guerre ». En juillet 1939, Robert s’engage dans le 21e Régiment de Marche des Volontaires Étrangers. Sa fiancée est alors infirmière à l’hôpital Claude-Bernard à Paris. Leur correspondance quotidienne donne un aperçu de la vie au camp du Barcarès, puis sur la ligne de front (il sera l’un des cinq rescapés de sa compagnie), et enfin en zone non occupée, ainsi que de la vie en province durant cette période lourde de menaces et de dangers.