Dimanche de 15 à 16h « Femmes sur les sentiers de la création » avec Emmanuelle Favier et Carole Fives.

En 1969, l’éditeur Albert Skira inaugurait une passionnante collection : « Les sentiers de la création » où les auteurs les plus divers étaient invités à s’exprimer sur leur art, non en théoriciens, mais par l’expérience qu’ils en avaient acquise. Le premier volume de cette collection avait été confié à une femme, Elsa Triolet, donnant avec « La mise en mots » son avant-dernier livre.

C’est dans cet esprit que la table ronde qui devait se tenir dimanche 7 février a réuni Carole Fives et Emmanuelle Favier. La première avec son roman « Térébenthine » (Gallimard) nous transporte au début des années 2000, où des étudiants aux Beaux-Arts cherchent leur chemin dans le domaine de la peinture, aventure qui mènera la narratrice à écrire. Le roman d’Emmanuelle Favier, « Virginia » (Albin Michel) interroge lui aussi la vie d’avant l’écriture : comment une grande romancière, Virginia Wolf, devient-elle écrivain ? Quel est le parcours d’une femme socialement opprimée pour conquérir sa part de liberté et de création ?

Rencontre animée par Nicolas Mouton