PUBLIER, ÉDITER : DONNER CORPS À LA RÉSISTANCE

À 17 h 00

Publier, éditer : donner corps à la résistance

Bruno Doucey, L’Echappée, La Ville brûle… trois histoires, trois parcours d’édition qui ont en commun un choix de textes qui résistent à l’air dominant du temps et qui portent la marque d’une insoumission, d’un refus voire d’une subversion.

Avec des titres évocateurs,

Insurrection poétique, Guerre à la guerre, Le refus d’obéissance, Le néant et le politique, Je n’irai pas, On n’est pas si différents…

Dans des collections éclairantes et suggestives,

Sur le Fil, En Résistance, Lampe-tempête, Le Pas de côté, Jamais trop tôt, Sous les pavés…

Avec des personnages revisités comme la fière Antigone ou des poètes revenus à la vie ou tirés de l’oubli comme Robert Desnos, Yannis Ritsos, Lounès Matoub, Panaït Istrati…

Et pour faire passer les mots de l‘ombre à la lumière, il serait injuste de ne pas mentionner une couleur, une ligne graphique, un grain de papier, un bruissement de pages tournées qui nous rappelle qu’un livre s’adresse autant aux sens qu’à l’esprit.

Vercors, fondateur des Editions de Minuit et auteur du Silence de la mer écrit en 1942, en pleine guerre mondiale écrivait « Ce qui a un sens, c’est l’histoire de la lutte pour la liberté. »

Autant dire que la relève est assurée.

Rencontre et débat  animée par Gilles Bruey.