Rencontres littéraires février 2018

Ces Messieurs de Saint-Malo – Bernard SIMIOT : C’est l’histoire, au tournant du 18e siècle de la famille Carbec, issue d’une famille de commerçants ciriers, qui a eu l’audace d’acheter trois actions de la Compagnie des Indes Orientales, fondée par Colbert. Saga familiale, roman historique basé sur des faits réels et de société, l’auteur, à travers la vie de la famille Carbec, nous fait revivre l’essor et la vie de cette de bourgeoisie malouine, qui va s’enrichir sans trop savoir si sa fortune vient du commerce des épices ou de la traite des noirs ; la guerre maritime contre les anglais, avec les corsaires – dont Surcouf- et les flibustiers. C’est aussi le portrait de la ville de Saint-Malo qui va se transformer et qui deviendra en quelques décennies une cité de pierre aux façades orgueilleuses.

La Montagne Rouge – Olivier TRUC : En Laponie, de nos jours. Alors que les éleveurs du clan Balva procèdent à l’abattage annuel des rennes, des ossements humains sont retrouvés dans l’enclos. La patrouille P9 de la Police des Rennes – Klement et Nina – va enquêter dans les musées et les institutions pour déterminer l’identité de ce squelette. L’enjeu est de savoir qui étaient les premiers : les éleveurs de rennes ou les fermiers et forestiers qui se disputent le droit à la terre. Les enquêteurs vont aussi découvrir le côté sombre du pays : au 19e siècle il y avait des collectionneurs de types humains et un 20e siècle porté sur les idéologies purificatrices. Troisième volet des aventures de la Police des Rennes.

Une Vie entre Deux Océans – M.L. STEDMAN : Livre plébiscité par les participants des cafés littéraires : après la Grande Guerre, Tom Sherbourne devient gardien de phare en Australie, sur une île sauvage et reculée, où il coule des jours heureux avec sa femme, à l’abri du tumulte du monde. Jusqu’au jour où il découvre sur le rivage une petite embarcation avec un bébé sain et sauf. Que faire ? Signaler l’incident ou le garder, le couple n’arrivant pas à avoir d’enfant. Décision délicate, cas de conscience bouleversant, qui aura de lourdes conséquences.

Tropique de la Violence – Natacha APPANAH : Mayotte – Mary, une infirmière qui n’a pas pu avoir d’enfant. Un jour une réfugiée comorienne amène et abandonne à l’hôpital un bébé qui a les yeux de couleurs différentes, sensé porter malheur. Mary l’adopte et Moïse grandira avec elle jusqu’à ce qu’elle lui révèle, quand il aura 15 ans, sa véritable origine. Choc de la révélation de sa véritable identité, Moïse va rejoindre les jeunes réfugiés et tenter de trouver sa place. L’auteure nous plonge dans l’enfer de ces jeunes réfugiés, livrés à eux-mêmes : elle nous décrit le désarroi des adultes impuissants devant cette violence quotidienne. Cinq destins vont se croiser et nous dire le quotidien de cette île française en océan Indien.

Le Jour où Luther a dit non – Anna SOUPA : Augsbourg octobre 1518 : deux personnalités vont s’affronter lors de trois rencontres : Martin Luther, moine augustinien, professeur à l’université, en mal d’Évangile et un cardinal venu de Rome pour lui demander de renoncer à ses idées et de revenir dans le sein de l’Église sous peine d’excommunication. Dialogue de sourds. Deux figures de croyants. Deux enjeux : le Pape ou l’Empereur , la Bible ou l’Église. Et c’est le déclenchement de la Réforme protestante, qui va changer le destin de l’Europe et de la chrétienté.

Petit Pays – Gaël FAYE : Gabriel a 10 ans au début des années 1990. Il vit une enfance heureuse dans un quartier de Bujumbura avec ses parents et sa petite sœur. Son père est un expatrié français et sa mère est rwandaise. Très vite la réalité géopolitique va emporter ce bonheur innocent de l’enfance. L’auteur montre, avec sa vision d’enfant, la montée de la violence qui précède le génocide des Tutsis au Rwanda. Il nous parle d’un monde oublié, avec ses moments joyeux, le parfum d’une ville africaine, les interrogations d’un enfant pris dans une histoire qui va le faire grandir très vite.

Mille Femmes Blanches – Jim FERGUS : En septembre 1874, le chef Cheyenne Little Wolf rencontre le président Ulysses GRANT à Washington DC. Au cours de cette visite, il demande au président mille femmes blanches en échange de 1000 chevaux, en vue de l’intégration de ses descendants dans la civilisation blanche. Une centaine de femmes, dans la majorité des femmes emprisonnées ou internées en asile psychiatrique, ainsi que quelques femmes très endettées se portent volontaires dans un programme secret appelé BFJ (Brides for Indians) pour vivre pendant deux ans au milieu des « sauvages ». À partir des carnets intimes, retrouvés dans les archives, l’auteur nous présente le point de vue de ces femmes sur leur vie avec des « sauvages ». Il dénonce la politique du gouvernement vis-à-vis de ce peuple que la naïveté va perdre.

L’Amie Prodigieuse – Elena FERRANTE : vive discussion sur cette saga. Certains ont aimé, d’autres ont eu du mal à s’y intéresser, à entrer dedans et ont regretté le battage médiatique autour de cette saga et de son auteure. À chacun de se faire son opinion.

Bonnes lectures

Prochaine rencontre le 1er mars prochain, à 18 heures aux Dahlias.