Rencontres littéraires octobre/novembre 2016

Bonjour à toutes et à tous
Avec beaucoup de retard, voici les livres dont nous avons parlés le 20 octobre dernier Au Bout du Bar :

P. D. JAMES  : La mort s’invite à Pemberley : Suite criminelle de l’un des romans les plus lus de Jane AUSTEN : Orgueil et Préjugés, dont le domaine de Pemberley, résidence de Monsieur DARCY est le lieu le plus emblématique.

Peter MAY  : la trilogie écossaise : en rupture avec son passé, l’inspecteur Fin Mac LEOD est de retour sur son île natale :
Dans L’île des chasseurs d’Oiseaux : chaque année une douzaine d’hommes partent en expédition pour tuer des oiseaux nicheurs. Sur fond de traditions d’une cruauté absolue, qui va obliger Mac LEOD à affronter son passé.
Dans L’Homme de Lewis : c’est l’histoire des Homers, orphelins exilés aux Hébrides et corvéables à merci.
Dans Les Braconniers du Lac Perdu : Fin Mac Leod doit rendre en chasse des braconniers qui pillent les eaux sauvages de l’île de Lewis. Fin est confronté au plus redoutable, son ami Whistler.

Henning MANKELL : Sables Mouvants : dernier livre de l’auteur, atteint du cancer qui l’emportera quelques mois plus tard, où il évoque sa vie, ses souvenirs.

Lionel DUROY  : Le Chagrin : l’auteur revient sur son enfance très éprouvante, parmi ses neuf frères et sœurs, qui a miné sa vie d’adulte. De l’Occupation à nos jours, il retrace l’itinéraire chaotique d’un garçon pris au piège d’une odyssée familiale désastreuse.

Alexandre PAPADIAMANTIS  : La Fille de Bohème : dans ce roman l’auteur met en scène la chute de Constantinople qui menace tout à la fois la grécité et l’orthodoxie, condamnant à jamais un passé glorieux.

Encore quelques idées de lecture. Voici les livres évoqués le 3 novembre dernier aux Dahlias :

Gilbert BORDES : les Vents de la Liberté : 1789 : tandis que dans les rues de Paris grondent les premiers élans révolutionnaires, Augustin Moncellier brûle de rage et de douleur quand son père , innocent du crime dont on l’accuse, est condamné au bagne. Poussé par la volonté de le libérer, son désir d’avenir, il part vers l’océan et quitte enfin les rivages de son ancienne vie.

Frédéric LENOIR  et Violette CABESOS : La Promesse de l’Ange : roman instructif sur toute la période de construction de l’abbaye du Mont Saint Michel, de son début au XIe siècle à nos jours. Thriller captivant dans lequel les descendants de druides celtiques tuent les moines et les archéologues trop proches de leurs secrets enfouis dans la crypte de l’abbaye.

Des mêmes auteurs : La Parole Perdue :  la basilique de Vézelay est une des plus anciennes églises dédiée à Marie Madeleine, la pécheresse des Évangiles. Dans ce haut lieu, l’archéologue médiéviste, Johanna, tente d’établir la vérité controversée sur le culte de la sainte.

Sur le précédent compte-rendu j’ai oublié un livre :
Édouard LOUIS  : Pour en finir avec Eddy Bellegueule : l’auteur narre l’enfance et l’adolescence d’Eddy Bellegueule (« patronyme originel » de l’auteur) dans un village de Picardie, le rejet qu’il subit à cause de ses manières efféminées de la part des gens du village et de sa propre famille, les violences et les humiliations qu’il endure dans un milieu où l’on n’aime pas les « pédés ».

Bonnes lectures et à bientôt
Michelle