Café littéraire : on en a parlé !

Erik ORSENNA  et Bernard CERQUIGLINI : Les Mots Immigrés : Et si les mots immigrés, c’est-à-dire la quasi-totalité des mots de notre langue décidaient de se mettre un beau jour en grève ? De prendre la parole et de nous raconter leur histoire ? Notre Histoire donc. Ce jour-là les apôtres de pureté nationale deviendraient muets. Il n’est pas interdit de rêver. Par la voie du conte Erik Orsenna rend vivante l’histoire de la langue française. Bernard Cerquiglini lui apporte ses lumières aussi incontestées que malicieuses. Il n’existe aucun mot « de souche », nous rappelle ce récit savoureux et nécessaire.

Joe KEENAN : Un mariage à la mode : Les héros de ce roman, Gilbert Selwyn (romancier sans écriture) et Philip Cavanaugh (parolier de comédies musicales rarement jouées), homosexuels et légers, se perdent dans d’invraisemblables aventures où les entrainent à la fois leur goût des hommes et leur manque chronique d’argent. Dans ce roman Gilbert, ébloui par les cadeaux offerts à sa cousine par alliance, décide d’épouser Moïra, de profiter des cadeaux et de divorcer quelques mois plus tard. Mais avec la belle-famille de Gilbert (sa mère a épousé en seconde noce Tony Cellini) rien ne se passera comme prévu. Roman complèrement déjanté, tendance Groucho Marx.

Kristin Marja BALDUVISDOTTER : L’Esquisse d’un rêve : Au début du 20 ème siècle, en Islande, Steinuum, jeune femme issue d’une famille modeste jure qu’elle sera seule maîtresse de son destin. Vouée à saler le poisson comme ses sœurs, elle rêve de changer de vie et de devenir peintre. Entre ses espoirs et la réalité, elle s’acharne, construit sa vie, laissant  entendre les premiers cris féministes dans un pays où la tradition est un manifeste. Saga en terre d’Islande en ce début du 20ème siècle. Steinuum se retrouve veuve avec six enfants et un rêve à réaliser, coûte que coûte : offrir à chacun de ses enfants l’instruction qui leur permettra d’affronter la vie le mieux possible. Pionnére dans son milieu. Dans le deuxième tome de la saga, sa fille Kantas ne rêve que de peindre. A son retour de Copenhague, elle rencontre Sigmar. Comment concilier l’amour, une vie de femme de marin, les enfants et sa passion la peinture, pourra-t-elle vivre à sa guise .Hommage à ces femmes intrépides, courageuses, tenaces, pugnaces, décidées à aller jusqu’au bout de leurs rêves.

Myriam et Pierre CABON : Un éclat dans le noir : Témoignage à deux voix : Pierre, blessé au Bataclan, est devenu paraplégique. Son corps est immobile. Lui et sa  compagne Myriam sont entrés dans un monde inconnu d’eux, le handicap. Myriam et Pierre expliquent leur cheminement, leur volonté de vivre plus fort, de ressentir, d’expérimenter, vivre comme les autres. Ils ont fondé Wheeled World, média de l’aventure pour tous. Ils invitent les personnes en situation de handicap à vivre intensément.

Jerome LOUBRY : Les Refuges – polar – : Installée en Normandie depuis peu, Sandrine découvre la maison de sa grand-mère, une originale, qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte. Elle découvre une poignée d’habitants âgés, en quasi autarcie. Pourtant l’atmosphère est étrange ici. En quelques heures, elle se rend compte que les habitants cachent un secret, qui les terrifie. Que sont devenus les enfants du camp de vacances, précipitamment fermé en 1949 . Qui était réellement sa grand-mère. En psychologie, le refuge est une création pour se protéger d’un drame.

Céline MIANNAY : Tous les Bonheurs du monde : Dans une famille de quatre filles avec des parents parfaits, comment vivre à l’ombre de tels parents. Chacune des filles ont leur vie brouillonne. Juliette, mutée au Québec vit de folles aventures, bien éloignées de sa vie trop casanière.

Anna HOPE : Nos Espérances : Hannah, Cate et Lisa sont jeunes, impétueuses, inséparables. Dans le cadre des années 1990, en pleine mutation, elles vivent ensemble et partagent leur point de vue sur l’art, l’amour et leur avenir. Leur vie est électrique et pleine de promesses, leur amitié fidèle. A 35 ans, toutes les trois sont insatisfaites et chacune convoite ce que les deux autres semblent posséder.  L’auteur sonde les différentes façons de trouver son identité de femme, mais aussi de mère, de fille, d’épouse ou d’éternelle rebelle, elle tisse avec élégance et délicatesse la vie de ces trois femmes contemporaine.

Anne GUGLIELMETTI : Deux Femmes et un jardin : Entre trois êtres qui semblent voués à la solitude, deux femmes , que tout sépare, l’âge, le mode de vie, les expériences et un jardin à l’abandon, un lien va se créer par- delà les mots, un lien salvateur. Ce petit récit nous entraine dans le monde secret et délicat de ces affinités profondes, inexplicables, souvent indicibles, qui aident à grandir, à croitre et à murir.  Que l’on soit une femme simple et timide d’un certain âge, une adolescente rebelle ou un jardin livré aux mauvaises herbes, il suffit parfois d’une rencontre improbable pour retrouver le goût de la vie et poursuivre sa route.

Philippe SANDS : La Filière : Membre du parti nazi dès 1923, aveuglement soutenu par son épouse Charlotte, nazie toute aussi fervente, Otto von Wächter a rapidement intégré l’élite hitlerienne, devenant après l’éclatement de la Deuxième Guerre Mondiale, gouverneur de Cracovie, en Pologne, puis gouverneur du district de Galicie, dans l’ouest de l’Ukraine actuelle. Deux territoires qui furent le théâtre de l’extermination des juifs. En 1945, après la défaite du reich, il parvient à fuis, se cache dans les alpes autrichiennes avant de rejoindre Rome et le Vatican, qui abrite l’une des principales filières d’exfiltration des nazis vers l’Amérique du Sud. C’est à Rome qu’il trouve la mort dans des circonstances suspectes. Comment a-t-il  été réduit au silence. Intrigues politico-religieuse, espionnage, traque et vie caché d’un criminel, décès enigmatique, dévotion filiale de la part de certains de ses enfants, l’auteur dresse un tableau saisissant de l’échiquier politique à la fin de la 2ème Guerre Mondiale et l’aube de la guerre froide.

Jean VIGREUX et Dimitri MANESSIS : Rino Della Negra – Footballeur et Partisan : Né en 1923 à Vymes (Pas de Calais) de parents italiens, il arrive à Argenteuil en 1920 et travaille comme apprenti ajusteur à l’usine Chausson à Asnière.  Sportif exceptionnel brisé à l’âge de vingt ans, alors qu’il venait d’être recruté par le prestigieux Club du Red Star, Rino Della Negra n’a jamais pu exprimer tous ses talents. Pour échapper au STO, il s’engage dans la clandestinité. Il intègre les FTP –MOI, région parisienne commandé par  Manouchian. En 1943 il participe à l’exécution du général von APT. Arrêté le 12 novembre 1943  il est  fusillé par les nazis au Mont Valérien le 21 février 1944, le jeune résistant plaçait les valeurs d’antifascismes et de la solidarité au dessus de tout. Cette étude analyse la vie et la mémoire d’une icone du football populaire et du combat émancipateur.

Amitav GHOSH : Le Pays des Marées : Au fond du golfe du Bengale , entre la plaine et la mer s’interpose un immense archipel qui s’étend sur près de 300 kilomètres, les iles sont la lisière du tissu de l’inde. Vers cette région où les tempêtes sont dévastatrices, arrivent Kunai, entrepreneur dans une société de traduction et Piya, américaine de parents bengali et cétologue. Lui est appelé par sa tante qui a un manuscrit à lui remettre et elle par l’étude des dauphins d’eau douce. Ils rencontrent Fokir, un modeste pêcheur mais qui connait parfaitement la région. Trois destins étrangement liés, trois visages subtils de l’Inde, lancés à la découverte de cette jungle indéchiffrable des rapports humains